Apprendre les bases du dessin

Il y a beaucoup de chose à apprendre pour bien structurer ses bases en dessins, surtout au début quand tu viens de décider de t’y mettre. 

Vaut-il mieux commencer par l’anatomie ou bien par comprendre comment les valeurs de tons interagissent entre elle? 

Ou peut être se focaliser sur des dessins uniquement en ombres pour comprendre la dynamique des formes? 

C’est que tu vas découvrir dans cet article; ‘comment bien organiser son apprentissage pour apprendre à dessiner de la façon la plus fluide possible.

Et en bonus, à la fin de cet article tu trouveras une checklist pour te rappeler comment procéder de la façon la plus optimal possible. 

Un plan en étape par étape mais pas une méthode miracle 

Je te déroule ici un plan en étape par étape pour te guider au maximum sur comment commencer le dessin.

C’est le plan d’action que j’ai suivi afin de doper mon niveau au moment ou j’ai atteint mon plafond de verre précédent.

Et clairement je me suis dis : ‘J’abuse un peu, j’aurai pu faire ça avant’.

Si tu n’a pas le temps, ou l’envie de lire l’article détaillé tu peux télécharger directement la Checklist avec les étapes à la fin de ce billet. 

Bien entendu tu manqueras de précieuses infos en faisant de la sorte ;). 

L’idéal serait que tu l’imprimes et que tu la scotche sur ton mur.

Histoire de pouvoir visualiser le chemin parcouru au fur et à mesure que tu avanceras dans ton apprentissage des bases du dessin.

Tu n’es pas obligé de suivre tous les modules dans l’ordre, par contre je te conseil de finir ton module quand tu le commences, avant d’en entamer un autre.


Cette façon de faire te permettra de garder une cohérence dans ton apprentissage. 

Si tu veux que ton apprentissage soit plus agréable, le top est de faire un exercice par jour, afin que ce soit moins laborieux et douloureux. (ex: les os de la main)

MAIS, je ne pourrai pas faire l’apprentissage et les exercices à ta place. 

Seul toi sera à même de les mémoriser et de les intégrer. 

Nous, on sera là pour t’aider, te guider, te donner des conseils et faire en sorte que tu t’améliores au cours de ta formation. 

Bases de dessin n°1 – Choisir son matos et s’y tenir

Cette partie est une des parties les plus intéressantes, en tant qu’artiste on aime bien fouiller pour trouver du matos.

Découvrir de nouvelles possibilités avec le matos qu’on a déjà et se rendre compte qu’il existe une gamme incroyable de produits qu’on peut utiliser pour faire de l’art de nos jours. 

Par contre, il faut que tu gardes en tête une vérité que j’aime bien répéter. 

Le matos ne fait pas le dessinateur

Oui, c’est agréable de dessiner sur un grand écran. 

Oui, l’Ipad c’est le pied aussi bien en expérience de dessin qu’en portabilité. 

Oui, le digital a des avantages incontestables, aka Ctrl+Z. 

Oui, dessiner en traditionnel c’est dur car en plus de maîtriser le dessin il faut maîtriser les outils, qui sont moins flexibles qu’en digital.

Mais tant mieux que la difficulté soit plus élevée en traditionnelle. 

Je m’explique; il n’y pas de possibilité de revenir en arrière, à moins de gommer, ce qui t’oblige à réfléchir à deux fois avant de dessiner quelque chose. 

Et perso, je trouve ça bien qu’il faille prendre le temps de réfléchir à nos traits, car c’est comme ça qu’on fait lorsqu’on a un niveau plus avancé notamment pour créer des compos plus complexe. 

Donc autant prendre le pied directement. 

Et puis , sur papier, tu n’es pas tenté de sélectionner et déplacer les éléments de ton dessin ou d’utiliser ‘liquify’. (désolé pour l’anglais mais j’ai plus le terme en tête en français, mes logiciels étant en anglais.)

C’est clair que ça peut être frustrant de devoir recommencer 10 fois de suite le même p****n d’oeil, mais je peux t’assurer qu’au moins, tes bases de dessins, elles rentrent. 

Pour bien choisir ton matos: 

  1. Réfléchir à ton besoin réel. Si tu n’as pas un niveau intermédiaire, je pense qu’il n’est pas nécessaire de dépenser de l’argent dans du matos ultra haut de gamme ou high-tech. Achètes plutôt des livres, des formations ou prends un prof particulier, cela te sera beaucoup plus utile. 
  2. Regarder ce dont tu disposes déjà à la maison. Si ton ordi n’est pas assez puissant pour faire tourner des gros programmes, alors abandonnes l’idée de t’acheter une Cintiq ou une tablette graphique. Encore une fois, ne te rajoutes pas des frais si tu n’es pas capable d’utiliser ton matos au maximum de ses capacités.
  3. Regarder ce qu’il se fait en ligne entre les divers outils traditionnels et numériques. L’idée ici est de bien creuser pour voir ce qui te correspond le mieux, et pas seulement de suivre ce que Youtube mets en avant. 
  4. Vérifier que tes finances peuvent suivre. L’idéal reste quand même de d’abord faire quelques sous avec ta passion, puis d’investir ensuite et de monter en gamme de cette façon. Tel un entrepreneur. 
  5. Ne jamais oublier que l’humain se lasse à une vitesse éclair. Donc autant ne pas commencer à se lasser avec des produits à plusieurs centaines d’euros, non? 😉

Si tu ne sais pas où chercher et que tu parles anglais, la chaîne de Brad Cowboy est une des meilleures pour les artistes que j’ai vu sur le net.

Désolé pour ceux qui ne parlent pas anglais… 

Promis je vous ferai une vidéo sur le sujet du matos. 

En attendant j’ai réalisé un article sur les types de feutres que tu peux choisir, cela pourra t’aider pour la suite de cette checklist.

Bases de dessin n°2 – Apprendre l’anatomie du corps 

C’est une des parties la plus laborieuse de ton apprentissage de dessin, mais crois moi ça vaut le coup.

J’ai repoussé pendant des années avant de le faire, mais c’est ce qui a fait exploser mon niveau en dessin. 

Ce que j’ai fait c’est de ne faire que ça pendant 15 jours, 1 partie du corps par jour. 

L’anatomie te demandera toujours de travailler dessus, mais cette façon de faire te posera des bases solides.

J’ai découvert au cours de ce travail acharné sur l’anatomie un super site en anglais, fait par un médecin qui dessine, et c’est le meilleur cours sur l’anatomie que j’ai vu. 

Clique ici pour accéder à son site. Et crois moi, même si tu ne sais pas lire anglais, regarde ses dessins, c’est une tuerie. 

Je pense honnêtement qu’en plus tu serai gagnant à traduire la page en automatique avec google, il y a une valeur énorme !

Bref, suis la structure de ce site pour l’anatomie ou la mienne qui est juste en dessous, je l’ai adaptée à ce qui me semblait le plus cohérent ensemble. 

Apprendre l’ossature : 

  1. Les os de la main
  2. Les os du bras
  3. Les os du torse
  4. Les os du dos 
  5. Les os du visage
  6. Les os des jambes 
  7. Les os des pieds

Apprendre les muscles et les tendons 

  1. Muscles & tendons de la main
  2. Muscles & tendons du bras
  3. Muscles & tendons du torse
  4. Muscles & tendons du dos 
  5. Muscles & tendons du visage
  6. Muscles & tendons des jambes 
  7. Muscles & tendons des pieds

Une fois l’anatomie intégrée, tu auras probablement besoin de trait de construction simplifié pour pouvoir créer tes personnages plus rapidement. 

J’ai fait un article sur la construction de visage de face, que tu peux consulter ICI

Ou le consulter en vidéo.

Bases de dessin n°3 – Les valeurs de tons en dessin 

Les valeurs, ou appelées aussi valeurs de tons, sont les différents niveaux de gris de ton image lorsque tu passes cette dernière en noir et blanc. 

Essaye avec plusieurs images, de les passer de couleurs à Noir & Blanc et observe les nuances de gris, c’est super intéressant. 

Ces valeurs sont la base même d’une bonne composition et d’une image impactante. 

Tu peux avoir la meilleur maîtrise de l’anatomie du monde, dès que la composition et la couleur entrera en jeu, c’est la maîtrise des valeurs qui primera. 

Cela donnera un ton, une texture et une priorité visuelle afin de guider le spectateur dans la narration de ton dessin. 

Apprendre le dessin passe par apprendre les valeurs. 

C’est la maîtrise de ces valeurs qui distingue un amateur d’un semi-professionnel. 

S’initier aux valeurs sur des objets inertes

  1. Trouver des tutos sur les valeurs de tons de gris
  2. Prendre ton matériel et réaliser une grille de valeur numérotée (comme CELLE CI)
  3. Travailler les valeurs sur un cube 
  4. Travailler les valeurs sur une balle
  5. Travailler les valeurs sur un cône 
  6. Travailler les valeurs sur une pomme ou une poire
  7. Travailler les valeurs sur un pot de fleur ou un arbre
  8. Travailler les valeurs sur verre d’eau rempli

Bases de dessin n°4 – Ombrage, ou l’art de dessiner sans lignes et sans contours

Maintenant que tu maitrises un peu mieux l’anatomie et les valeurs, le but est de réussir à dessiner sans utiliser de lignes pour définir les différents membres. 

Cela donnera un effet plus ‘peinture’ à tes oeuvres. 

Certes, tu ne veux peut être pas faire de peinture, mais il faut savoir que cela te permettra de te frotter à la compréhension des formes et leurs interactions dans l’espace. 

Cet exercice permettra de poser les bases de ton dessin d’observation. 

Et ça – même si tu ne veux pas faire de peinture –  ça te servira durant tout ton voyage pour être le dessinateur que tu souhaites être. 

Comprendre les formes d’un objet, c’est la base. 

Ce que tu peux faire pour te simplifier la tâche, c’est de reprendre les divers membres que tu as dessiné dans les exercices précédents et de les ombrer. 

En gommant au fur et à mesure les traits de construction. 

Parce que oui, bien évidemment, il faut faire des traits de constructions malgré tout, sinon tu vas galérer à ombrer et donner cet effet de ‘sans contours’.

Il faudra bien tenir compte des tendons et des muscles pour donner une impression de réalisme. 

Prends plein d’exemples et observe les attentivement.

Se former sur les différentes techniques d’ombrages

  1. Découvrir la technique d’ombrage ‘Hachure’ 
  2. Découvrir la technique d’ombrage ‘Croisillons’
  3. Découvrir la technique d’ombrage ‘Dégradé’ 
  4. Choisir une première technique à travailler

Les bases de l’ombrage – Objet inerte

  1. Ombrer un haut de corps humain  
  2. Ombrer un visage
  3. Ombrer des jambes
  4. Dessiner et ombrer un animal de ton choix
  5. Dessiner et ombrer un bosquet de fleur ou d’arbres 
  6. Dessiner et ombrer une composition de nature morte entière

Bases de dessin n°5 – La complémentarité des couleurs

Lorsqu’on commence à dessiner, on sous-estime très souvent l’importance de bien choisir ses couleurs. 

Comme expliqué plus haut, les valeurs sont la priorité numéro 1 pour rendre une composition agréable, mais choisir avec soins ses couleurs va jouer également. 

Il faudra dans un premier temps que tu apprennes quelles couleurs sont complémentaires entre-elles et comment trouver les nuances qui vont ensemble. 

Et puis par la suite, il faudra t’amuser à essayer encore et encore, à mélanger des couleurs qui à priori devraient clasher entre elles mais qui au final s’associent bien. 

C’est une partie qui peut s’avérer aussi fun que frustrante, bon courage ;). 

La complémentarité des couleurs

  1. Apprendre la complémentarité des couleurs et comment se servir d’une roue de couleur
  2. Dessiner un personnage, le scanner et l’imprimer en plusieurs fois (ou bosser sur un fichier de dessin)
  3. S’entraîner à faire des tests de couleurs complémentaires sur les personnages en alternant les couleurs à chaque fois.

S’extraire de la roue de couleurs 

  1. Reprendre le personnage précédemment scanné et l’imprimer de nouveau (ou bosser sur un fichier de dessin)
  2. Faire une série de test avec des couleurs qui clashent, choisies par tes soins afin de voir ce qui marche et ce qui ne marche pas

Bases de dessin n°6 – Prendre des bonnes habitudes

Tu as probablement déjà entendu qu’il faut avoir une bonne posture quand tu dessines, qu’il faut faire des pauses régulièrement et regarder au loin afin d’éviter de massacrer ta vue. 

Et bien tu sais quoi? 

C’est vrai. 

Et je te dis ça en connaissance de cause. 

J’ai dessiné 10h par jour pendant plusieurs années, et honnêtement je me suis bloqué la nuque un bon paquet de fois. 

Sans parler des mals de dos et de la joie des tendinites. 

Ce module n’est pas particulièrement en lien avec le reste de la checklist, mais à mes yeux, il n’y a rien de plus important que la santé. 


Car sans ça, tu n’es rien. 

Alors j’ai décidé d’ajouter ce module, un peu comme un module ‘bonus’.

Pour te donner ce qui m’aide personnellement à rester en minimum en forme mentale et physique.  

et en finir avec le massacre de dos du passé. 

Les bonnes habitudes de darons 

  1. Ne pas faire plus de 3h de dessin d’un coup. Oui je sais, ça peut paraître limitant, mais n’oubli pas. Tu as toute ta vie pour réaliser tes oeuvres, le temps n’est pas ton ennemi. 
  2. Se lever, marcher et s’étirer le plus souvent possible
  3. Sortir se balader afin de débloquer ton cerveau et penser à de nouvelles idées
  4. Bosser dans des lieux différents que ton bureau posé face à un mur blanc. Dans les cafés et bars par exemple, cela te donnera une grande source d’inspiration.
  5. Faire une partie de tes dessins en traditionnel pour limiter un peu ton exposition aux écrans. 
  6. Se nourrir sainement, ça fera baisser ton niveau de stress et augmentera dans le process ton niveau de concentration
  7. Méditer si tu sent que ton niveau de stress est un peu trop élevé. Le dessin étant une discipline très intellectuelle et cérébrale elle à tendance à ajouter une charge cognitive importante, pouvant s’ajouter au stress précédemment acquis.
  8. Faire du sport si tu aimes bien ça. Bon perso celui là, j’avoue ce n’est pas mon préféré, je suis plutôt du genre à me balader pendant plusieurs heures. 

Maintenant, à toi de jouer et d’apprendre le dessin!

Et nous voilà à la fin de ce long mais très important article afin de bien commencer le dessin, de bien en apprendre les bases et de bien structurer ses début. 

Je t’ai partagé ici la méthode qui ma donnée le plus de résultat. 

Bon, clairement, elle est assez violente, et je pense que la plupart des débutants risquent de s’y casser les dents. 

Malgré ce risque, je la partage de cette façon car c’est à mon sens le modus operandi qui m’a fait m’améliorer le plus sur mes 10 années de dessins. 

C’est costaud mais complet! 

Et encore, on aurait pu parler de texture d’objets, d’expressions, de plis de vêtements ou même de storytelling. 

La checklist aurait pu faire 20 étapes, mais ça aurait clairement été indigeste et peu motivant.

Pour la télécharger il te suffit de rentrer ton mail juste en dessous pour recevoir directement le lien de téléchargement dans ta boîte mail au format PDF. 

Comme dit plus haut, imprime la, coche les cases une par une, pour te donner du courage et une vision du chemin parcouru. 

Courage et force à toi, prends ton temps et enjoy the process comme ils disent chez les britons! 

La bise et prends soin de toi. 

Miennu.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *