Les feutres Brush Pen Ecoline, tu connais? 

Rassures-toi, il y a peu je ne connaissais pas non plus.

Ce fût une agréable surprise que de les découvrir en se perdant sur les vidéos de tattoos de Dagget Designs

Si tu aimes le tattoo, vas faire un tour sur sa chaine tu ne seras pas déçu ;). 

Alors ces feutres, qu’est-ce qu’ils ont de plus que les autres? 

Et bien, ils sont aquarellables.

C’est-à-dire que tu peux les diluer avec de l’eau afin d’obtenir des nuances plus claires de couleurs.

Comme avec des blocs de peinture aquarelle. 

Et ça, c’est grave cool. 

Du coup j’en ai commandé et j’ai fait un test pour voir ce qu’ils valent. 

Avec une seule question en tête :  Les feutres ‘Ecoline Brush Pens’ sont-ils suffisamment bons pour tes illustrations?

Est-ce qu’ils donnent un résultat professionnel ou semi-professionnel sur des œuvres en traditionnel? 

C’est ce que nous allons voir au cours de cet article.

Tu peux d’ailleurs retrouver l’équivalent de cet article en format vidéo au lien suivant : ICI

Présentation des feutres Ecolines Brush Pens

Déroulement du test

Dans un premier temps je vais te montrer comment réagissent ces feutres avec l’eau, les diverses façons de les diluer et de les mélanger que j’ai pu tester. 

Je précise que je ne suis pas un pro dans l’aquarelle, je suis plutôt un adepte des feutres à alcool.

Puis par la suite, je te mettrai des photos en ‘étape par étape’ d’un dessin que j’ai réalisé en utilisant ces feutres, avec un mix de feutre à alcool Ohuhu

L’idée étant que tu puisses voir leur utilisation dans un contexte réel et pas simplement dans un contexte de test. 

L’utilisation réelle est ce qu’il y a de plus important à mes yeux.

Les Nuances du pack ECOLINE BRUSH PEN ROUGE 

J’ai pris un pack de 5 nuances de rouge car j’étais pas sur de vraiment utiliser ce médium dans mes dessins. 

Comme couleur dans ce pack, tu retrouves le orange clair n°237, le auburn n°441, une couleur citrouille n°311 , le rouge n°334 et le bordeau n°318.

Avant de commencer mes tests filmés, je me suis un peu amusé avec les feutres histoire de voir ce que ça pouvait donner en diluant simplement la couleur et en l’étalant un peu. 

Bon, Désolé la feuille à servie à faire d’autres tests et donc, elle est pas super propre. 

Chaque couleur est indiquée au-dessus du trait afin que tu puisses voir comment la couleur réagit à la dilution. 

Les Brush Pens sur la table de dissection

Dilution classique

Passons maintenant à une batterie de tests plus complète et rentrons dans le vif des explications. 

J’ai décidé d’opter pour un papier pressé à froid et en coton, spécialement conçu pour l’aquarelle. 

C’est un papier qui est donc épais, à savoir 300g/m² 

On changera de papier plus tard dans le test. 

Afin d’avoir un beau dégradé il peut être nécessaire d’utiliser pas mal d’eau.

Il te faudra donc un papier assez épais si tu comptes bosser avec une tonne de dégradés. 

Ou avoir une méthode de dégradé en utilisant les nuances de gris et te servir de ces feutres comme aplat. 

Mais ce n’est pas le sujet de cet article, je te montrerai un exemple plus bas. 

On dégrade toutes les couleurs et on obtient le résultat ci-dessus.

On se rend compte que la plupart des feutres écolines se diluent  plutôt bien avec l’eau mais que la couleur auburn n°441 est un peu récalcitrante. 

Je te lâche un petit tips en or : 

Pour bien bien dégrader ce feutre même avec une couleur sombre : Il faut que tu sois rapide pour appliquer l’eau, car l’encre sèche assez vite. 

Et de faire en sorte d’allonger ton trait au maximum possible afin de pouvoir dégrader uniquement le bord de ton aplat.

Cela donnera une transition plus douce car tu auras ton aplat de couleur qui ne sera pas dilué sauf le bord sur lequel tu concentreras tous tes efforts.

Comme ce que j’ai fait sur mon 2e trait pour la couleur n°441(celui de gauche), qui à une plus grande zone d’aplat que le trait de droite. 

Cercles et dilution maximale 

Ce qu’on va faire maintenant, c’est de faire des cercles avec chacune des couleurs et de les diluer au maximum afin de voir comment elles réagissent avec beaucoup d’eau. 

On commence donc par la plus dur, l’Ecoline Brush Pen Auburn n°441

Force est de constater qu’ici que la transition entre les couches d’eau n’est pas aussi douce que sur des feutres à alcool.

La délimitation est bien visible entre chacun des passages avec de l’eau. 

L’effet aquarelle quoi.

J’aimerais juste te dire de ne pas lésiner sur l’épaisseur du papier si tu veux une transition vraiment douce, sinon tu risques de passer au travers quand on voit la quantité d’eau à ajouter. 

Et voilà le résultat des 5 couleurs une fois diluées, la photo suivant montre les couleurs une fois complètement sèches.

Les couleurs sont bien saturées et vibrantes, de très belles couleurs, qui sont parfaitement adaptées pour le thème saisonal du moment (automne au moment de la rédaction de cet article.

Mix de couleurs Ecolines pour créer de nouvelles nuances

Ayant fini mon bout de papier aquarelle j’ai décidé de changer de papier et j’ai pris mon carnet de croquis fraichement acheté.

Il s’agit d’un carnet de croquis au format carré en 28.5 x 28.5 cm. 

Avec papier très légèrement granuleux et une épaisseur de 170g/m². 

J’ai pris cette épaisseur afin de pouvoir faire aussi bien de l’aquarelle que d’utiliser mes feutres à alcool. 

Je sais ce que diront certains, que c’est trop épais pour la longévité des feutres, mais comme je vends mes originaux, je me dois d’avoir une qualité de papier correcte. 

Bref, voici le lien si tu veux voir de quoi il s’agit : LIEN

Ce que je vais faire maintenant c’est de mélanger entièrement le orange citrouille et le rouge afin de voir si en faisant ça on peut obtenir de nouvelles nuances. 

Quelque chose de rouge orangé par exemple.

Je pose donc le orange en premier et j’ajoute le rouge ensuite. On mélange.

Et le résultat est intéressant. 

Voici la nouvelle nuance créée, prise en photo à la lumière du jour!

Blend les feutres Ecolines comme des feutres classique

Essayons de blend les feutres entre eux pour voir si on peut les utiliser comme les feutres à alcool et ainsi créer de nouvelles nuances. 

Commençons avec quelque chose de facile: un mix des deux nuances de orange. 

Le résultat est plutôt satisfaisant avec un dégradé subtil.

En revanche, on peut être amené à essuyer sa pointe après être passé plusieurs fois au même endroit. 

Ces feutres ont le défaut d’avoir une pointe très poreuse qui accroche énormément le papier, et comme ils fournissent un débit d’encre élevé, le papier part un peu en lambeau. 

Même avec un papier à 170g… 

Donc fais attention si tu l’utilises sur tes dessins et que tu ne veux pas ruiner ton croquis.

On peut donc utiliser ces feutres un peu comme des feutres classiques à alcool et les diluer entre eux. 

Blend les Ecolines avec de l’eau

 Dans un premier temps, j’ai décidé de mixer l’orange foncé et l’orange clair avec de l’eau, voir si on peut obtenir une transition douce et ainsi renforcer les nuances au moment de l’ombrage. 

Le résultat ne s’est pas avéré très satisfaisant. Les couleurs se sont bien diluées aucun souci, mais n’ont pas fait l’effet d’ombrage que j’escomptais. 

Probablement car en aquarelle le but étant de partir de la couleur foncée qu’on dilue vers dans nuances plus claires.

Et à l’inverse des cubes classiques d’aquarelle, les feutres écoline ne permettent pas de bien mélanger les couleurs sur une palette que tu aurais sur le côté de ton bureau.

Ensuite on va essayer de mélanger le rouge et une des nuances de orange dont je dispose. En mode classique.

Histoire de voir si on peut obtenir un dégradé sympatoche. 

Et pour le coup on obtient un résultat qui peut permettre de jouer un peu avec les couleurs, on ne se rend pas bien compte sur la photo à cause de la saturation mais le résultat est bien visible en vrai. 

Au tour de l’auburn et du orange d’être mélangés. 

Le auburn étant très foncé et dur à mélanger, il faut le diluer avec beaucoup d’eau, ce qui fait perdre la vibrance des couleurs. 

En plus, ce mélange à pour effet de rendre le mélange très terreux car le auburn assombrit le orange. 

Enfin, mixons de l’auburn et du rouge bordeaux pour voir. 

Cette fois le résultat est plus satisfaisant, les deux couleurs étant plus les mêmes tons. 

Bon encore une fois, le résultat est très clair car il est fortement dilué, mais laisse présager la possibilité d’utiliser le Auburn comme une nuance pour l’ombrage.

Fin des tests, That’s where the fun begins

Donc voilà c’est fini pour la partie de test des feutres, maintenant on va voir ce qu’ils valent en utilisation réelle. 

J’ai décidé d’opter pour un design assez simple, qui me permettra de me concentrer sur une seule couleur. 

Je vais partir sur une rose en mode tattoo Old school. 

Croquis faire sur papier imprimante classique.

Encrage réalisé avec l’aide d’une tablette lumineuse

J’ai oublié de prendre cette partie en vidéo. 

Pour encrer j’ai utilisé des feutres Faber Castell. 

Si tu ne sais pas quel matos utiliser pour l’encrage de tes dessins j’ai fais un article dédié à ça : ICI

Voici l’étape dont je te parlais au début de l’article, faire l’ombrage en utilisant un autre moyen. 

Comme ce que je fais en posant mes nuances de gris avec mes feutres à alcool Ohuhu en premier. 

Et en utilisant par la suite le feutre Ecoline comme un aplat de rouge que j’ai dilué vers une nuance plus claire sur les bords des pétales. 

Tu peux voir le processus en mode accéléré sur la vidéo de test des feutres Ecoline Brush Pen. 

Je te mets directement la vidéo directement au moment concerné juste en dessous. 

On applique les aplats. 

Et on dilue. 

On répète jusqu’à la fin. 

N’ayant pas de nuances de jaunes en feutre aquarellables, j’ai utilisé mes feutres à alcool afin de donner un effet un peu dorure sur le bord des pétales. Et ainsi donner un côté beaucoup plus chaleureux à cette rose. 

Et TADA c’est fini!

Avis final

Alors est-ce que je te les conseille? 

Clairement. 

Mais pour qui sont ces feutres?

Je pense que ces feutres ne sont pas pour tout le monde. Je m’explique.

C’est un médium souple et simple à utiliser. 

Par contre, si tu es quelqu’un qui utilise beaucoup les dégradés pour donner de la profondeur à tes illustrations, tu risques de te sentir un peu limité.

Particulièrement si tu vas dans les nuances les plus sombres des couleurs. 

L’expérience utilisateur

L’expérience utilisateur était bonne, j’ai trouvé ça vraiment reposant à utiliser. 

L’encre s’applique bien, la pointe pinceau est de bonne facture et le feutre ne s’affaisse pas après l’avoir utilisé un peu. 

Attention tout de même

La pointe est très poreuse et accroche fortement le papier.

Ce qui veut dire qu’il faut passer une fois ou deux max au même endroit, et donc par conséquent faire attention au moment de faire tes aplats. 

La seule vraie question : Ces feutres sont-ils suffisamment bons pour tes illustrations?

La texture une fois sèche est agréable et peu farineuse, contrairement à certaines aquarelles. 

Le rendu est puissant et vif. 

Si tu me suis un peu ou que tu as vu d’autres de mes créations, tu sais que j’adore les couleurs claquantes. 

Et là, j’ai trouvé mon compte avec ces feutres. 

Bref, je te les recommande car ils sont vraiment apaisants et agréables à utiliser, et ce même à un niveau pro. 

Mais te voilà prévenu sur le type d’utilisation que tu peux attendre de ce matériel. 

Si tu veux les commander tu peux passer par mon lien affilié : CLIQUE ICI

(Si tu ne sais pas ce que sont les liens affiliés, tu peux en apprendre plus sur notre page explicative Liens affiliés : Notre Politique)

La bise. 

Miennu.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *