fbpx

Salut à toi la forme? 

Aujourd’hui, c’est jour de test de matériel. 

Comme tu as pu le voir avec le titre de l’article, ce qu’on va tester ensemble c’est la palette d’aquarelle de winsor & newton. 

Qui s’appelle plus précisément la palette Sketcher 12 couleurs. 

Si j’ai décidé de tester cette palette, c’est parce que c’est la première palette qu’on te conseille quand tu débutes dans l’aquarelle. 

Et comme toi, et comme vous, eh bien moi aussi je l’ai eu. 

Je l’ai donc utilisée pendant un certain temps, ce qui m’a permis de voir les avantages et inconvénients de cette palette. 

Et pour toi qui lis cet article, le but de ce test c’est que tu puisses faire ton choix de palette de façon éclairée. 

Disclaimer.

Je ne suis pas un pro de l’aquarelle, je n’en ai pas testé des dizaines, mais je peux déjà te faire un retour sur ce qu’est cette palette et surtout ce qu’elle n’est pas

Il faut savoir que le matos que j’utilise soit d’une certaine qualité car je revends mes originaux ensuite. 

On va donc voir ensemble si cette aquarelle est suffisante à un niveau semi-pro ou pro. 

Ou si elle ne l’est pas.

Rapidement, avant de commencer ce test, si tu découvres mon site web par le biai de cet article, sache que tu y trouvera des tutos de dessins, des tests de matos et des conseils de créativité

J’ai mis en ligne des guides avec lesquels tu peux apprendre à dessiner le masque hannya, le maneki neko également et les feuilles d’érables. (c’est par ICI)

Il y a aussi une formation sur les fleurs japonaises qui est accessible à tout le monde. 

Elle dure plus de 2h30, et dans laquelle tu apprends à dessiner la pivoine, le chrysanthème, le lotus, l’œillet et la fleur de cerisier. 

Et pour la recevoir, rien de plus simple, il te suffira juste de rentrer ton mail et elle te sera envoyée directement dans ta boite mail. 

C’est par ici pour plus d’infos : CLIQUE

Sur ce, c’est parti pour ce test de l’aquarelle winsor & newton avec la sketcher 12 couleurs. 

Tu peux retrouver cet article au format vidéo sur ma chaîne Youtube : CLIQUE

Le stress test

J’ai décidé de faire deux tests différents pour voir comment l’aquarelle de Winsor & Newton réagit lors de l’utilisation. 

Le premier test consiste à pratiquer une pose d’aplat afin de voir la consistance

Et le second sera simplement d’étirer la couleur pour voir ce que ça donne une fois dilué. 

La façon dont se comporte l’aquarelle de Winsor & Newton

Comme tu peux le voir sur la feuille, il y a une bande noir, c’est une bande qui à été faite avec un sharpie. 

Le but de cette bande est de voir si toutes les couleurs ont bien la transparence que doit avoir une aquarelle, ou si au contraire elle laisse une trace par-dessus les traits, se rapprochant ainsi de la gouache. 

Faire des aplats avec l’aquarelle Winsor & Newton

Du côté de la pose des aplats, pas trop de soucis, la consistance est bonne. 

De manière générale, l’application de la couleur se fait très bien, et surtout elle est agréable à utiliser. 

Ce que j’apprécie particulièrement c’est de savoir à quoi m’attendre au moment de la pose de la couleur, c’est une aquarelle qui est consistante dans sa manière d’agir, ce qui n’est pas toujours le cas avec l’aquarelle, surtout à ce prix la. 

Je trouve vraiment que cette aquarelle est bonne pour son prix. 

Par contre il y a plein de choses qui ne vont pas sur le packaging, sur le choix des couleurs, on va revenir dessus juste après.

Résidus à l’application

Par contre, ce test a mis en lumière quelque chose à laquelle je ne m’attendais pas, à savoir des résidus sur ma bande noire, une fois l’aquarelle appliquée. 

C’est pas vrai pour toutes les couleurs, mais c’est vrai pour le jaune miel, le orange et l’ochre. 

En soi c’est léger, mais on est sur une bande noire bien pigmentée, ce qui veut dire que ça pourrait potentiellement être problématique sur des lines art de couleurs rouge ou marron. 

Avec le risque que ça couvre un peu les traits

Après il suffira de repasser sur les couleurs en question si jamais ça t’arrive dans ton illustration, mais ça peut être un peu relou à la longue. 

Bon, en toute honnêteté, j’ai déjà vu pire en termes de résidu, avec des aquarelles bien plus sableuses. 

Mais… Comme c’est un stress test, c’est important de pointer les petits détails. 

La saturation des pigments.

Parlons maintenant de la saturation des pigments.

Sur l’image juste au-dessus, il faut savoir que j’ai pioché fortement dans la peinture afin d’avoir des pigments très saturés. 

Ce n’est pas l’aquarelle la moins saturée que j’ai vu, mais il faut quand même y aller pour avoir une telle saturation. 

Ce qui veut dire que lors d’une utilisation normale, tu auras des couleurs bien moins saturées. 

Attends, je te montre la différence avec des dessins faits récemment. 

A gauche,  il y à le  Kasa-obake de l’article de la semaine dernière, fait sur papier coton Montval, donc du bon papier et colorisé avec de l’aquarelle japonaise bien saturée. 

Le dessin de droite, qui est le masque Hannya des guides de dessin, a été fait avec les feutres écolines sur papier coton Montval.

Au milieu il y a la poupée Daruma que j’ai faite pour cet article avec l’aquarelle Winsor & Newton, et force est de constater que la couleur est bien moins saturée. 

L’aquarelle Cotman est moins vibrante que les autres aquarelles de cette photo.

Après, il faut quand même parler d’une chose, si tu souhaites une aquarelle bien plus profonde en termes de pigment, l’idéal pour toi, c’est de te diriger sur de l’aquarelle extra-fine. 

C’est l’aquarelle haut de gamme, qui porte le nom de Cotman Professional chez winsor & newton. 

Et ce n’est pas le même budget.

Tu pourras trouver plus d’infos sur le très bon article des Tribulations de Marie, dans lequel elle t’explique plus en détail les différences entre aquarelle fine et extra-fine : CLIQUE

Donc voilà, ça manque un peu de punch à mon goût, c’est certes très personnel comme remarque, mais je pense qu’il est important de le souligner. 

Confection et choix de la palette de la Sketcher 12

Confection plastique pour l’aquarelle Winsor & Newton

La première chose à savoir sur cette palette ultra nomade, c’est qu’elle est en plastique, rien de trop étonnant en soi. 

La plastique c’est léger et résistant. 

Par contre en termes de sensation, je ne suis pas super fan pour faire les mélanges, parce que ça accroche moins bien que de la porcelaine ou du métal.

Encore une fois , c’est assez personnel ça.

Surtout quand on pèse le pour et le contre, la porcelaine c’est la merde à transporter. 

Par contre un problème objectif de la confection de cette palette, c’est qu’elle est vraiment limitante en termes de mélange qu’on puisse faire, à cause de la place. 

Son plus gros avantage à cette palette : elle est ultra nomade, elle est littéralement glissable dans une poche. 

Son plus gros désavantage : c’est qu’on manque de place pour obtenir des mélanges plus fins et plus précis. 

On manque de place également pour accumuler une grande quantité de peinture.

Ce qui nous limite dans la taille des œuvres qu’on peut faire avec, au risque d’avoir des couleurs pas cohérente car il a fallu refaire un mélange entre deux. 

Oublie les formats plus gros que les formats A5.

Alors, je sais, nomade ça veut dire léger, petit et pratique. 

Mais là, c’est pas super pratique honnêtement.  

D’autant plus qu’il n’y a que 3 emplacements pour faire tes mélanges, et ils sont très petits. 

J’ai l’impression d’être vraiment dur avec cette palette, malgré que j’apprécie la peinture en elle même, mais je ne peux pas ne pas t’en parler juste pour être gentil. 

J’ai l’avantage d’avoir des articles/vidéos de tests qui ne sont pas sponsorisés, donc la transparence avant tout. 

Et si je t’en parle c’est parce que c’est frustrant à l’utilisation…

Le choix des couleurs de la Sketcher 12

D’ailleurs en parlant de choses frustrantes, y’en as une autre qui m’a pas mal frustrée, c’est le choix des couleurs de la sketcher. 

J’y ai réfléchit plusieurs fois, et je ne comprends pas le choix de couleur de cette palette. 

Je ne comprends pas pourquoi est-ce qu’il y a marron couleur terre cuite qui n’est pas absolument pas pigmenté.

Qu’on ne peut donc pas utiliser pour faire des mélanges car il n’apporte pas assez de contraste.

C’est la couleur ‘Burnt Sienna’ pour être précis.

Pourquoi est-ce qu’il n’y a qu’un seul rouge? 

Et surtout pourquoi y’a pas de noir?!

Alors je sais, on peut obtenir du noir en faisant des mélanges, mais c’est clairement pas pratique.

Surtout en aquarelle, médium avec lequel on fait des couches successives de la couleur la plus claire à la couleur la plus foncée. 

Avoir un noir à la place de la couleur terre cuite serait vraiment plus utile.

Des fois je me demande si à la base, c’est pas la version en 16 couleurs qui à été designée en premier.

Et histoire de pouvoir baisser le prix pour l’ultra entrée de gamme, ils ont juste coupé dans les couleurs. 

Je trouve ça vraiment dommage, à mon sens, parce que cette palette est du coup, pas aussi pratique qu’elle aurait dû être. 

Ça m’embête de le dire comme ça, mais malgré qu’elle soit une bonne aquarelle à un prix super abordable, qu’elle soit ultra légère et nomade…

j’ai beaucoup de mal à te la recommander en 12 couleurs. 

La seule utilisation pour laquelle je peux la recommander sans soucis, c’est si tu es un artiste qui se balade avec sa chaise de camping et qui se pose dehors pour faire des natures mortes. 

On va donc maintenant passer à la conclusion de ce test.

Conclusion 

Pour qui?  

Comme attendu, cette palette d’aquarelle est pour les débutants dans cette discipline.

C’est un bon moyen de s’initier à cette pratique pour un budget relativement faible. 

MAIS (oui,oui, en majuscule + gras.)

C’est une palette qui est vraiment limitante, pour toutes les raisons énumérées juste au dessus. 

Et comme je l’ai dit juste avant, malgré que cette aquarelle ne soit pas super saturée, j’apprécie beaucoup la sensation à l’utilisation, qui est bien plus fluide que mon aquarelle japonaise.

Du coup, je n’ai aucun souci à te conseiller de prendre la palette à 16 couleurs de la même gamme. 

Retrouve la palette 16 couleurs ici : CLIQUE

Et si tu as un tout petit peu plus de budget, le top c’est d’avoir 24 couleurs. 

Je trouve qu’au delà de 24 couleurs, tu commences à avoir des teintes inutiles mais en dessous tu peux te retrouver embêté car il te manque des teintes spécifiques 

Retrouve la palette 24 couleurs ici : CLIQUE (elle existe également en boîte en métal)

C’est tout pour ce test, 

À la semaine prochaine, 

La bise.

Miennu.

Pour aller plus loin :

J’ai créer une formation sur le thème des fleurs Japonaises.

Le but est simple : t’apprendre en profondeur chaque fleurs pour que tu arrives à les dessiner sans modèle.

Au programme : La Pivoine, le Chrysanthème, le Lotus, l’Œillet et la Fleur de Cerisier.

Les articles qui peuvent également t'intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.