fbpx

Salut à toi, j’espère que tu as la forme ? 

Aujourd’hui petit test du crayon de couleur aquarellable Supracolor II de Caran D’ache. 

Le principe de ce type de crayon de couleur si tu ne connais pas est très simple, c’est un crayon de couleur qui peut être utilisé comme de l’aquarelle si tu ajoutes de l’eau sur ta couleur. 

Sur le papier, cela semble être une bonne idée, mais je n’en avais pas testé jusqu’à maintenant, du coup en passant à Cultura l’autre jour, je me suis dit, pourquoi pas ? 

J’en ai acheté un rouge, bah oui, rouge c’est ma couleur préférée. Histoire que l’on puisse voir ensemble ce que vaut ce petit crayon de couleur aquarellable Supracolor II. 

Comme tu t’en doute, ça va être un article assez court étant donné qu’il n’y a qu’un produit et qu’une seule couleur. 

Sans plus attendre, c’est parti! 

Si tu préfères voir cet article en vidéo, sache que tu peux la retrouver sur ma chaîne youtube ici : CLIQUE

La texture du crayon de couleur Supracolor II

La première chose dont je voudrais te parler à propos de ces crayons de couleurs Supracolor II, c’est la texture, la sensation à l’application. 

Personnellement, je n’avais jamais eu entre les mains des crayons de couleurs décents, les seuls crayons que je connaissais c’était les bon vieux BIC/STABILO tout pourri que tu as quand tu es gamin, ceux qui ont une mine super dures. 

Avec les Supracolor II, ce n’est pas le cas, on a une mine qui est grasse et moelleuse, qui s’applique très bien sur le papier, surtout si ton papier est granuleux. 

Ça m’a fait un peu penser à la sensation des pastels. 

Ce qui fait que côté sensation, c’était très agréable, pas trop rêche, ça s’applique bien et le côté moelleux de la mine permet de bien gérer la quantité de couleurs que l’on met sur la feuille, et par conséquent les dégradés que l’on va pouvoir faire. 

Pour les dégradés on va en reparler plus bas, mais avant ça, j’aimerai qu’on parle rapidement d’un point négatif. 

Le problème du dépôt du crayon Caran d’ache

Ce qu’il se passe avec ce type de crayon de couleurs aquarellable, c’est que plus tu voudras une couleur pigmentée, plus il te faudra appuyer et mettre de couleur. 

Somme toute, assez logique. 

Par contre, comme tous les crayons de couleurs, quand tu colories tu laisses des marques sur tes lignes noires, tu laisses du dépôt. 

Et là, c’est le cas aussi, tu laisses beaucoup de dépôt. 

Ce qui fait que ça se voit sur le line art du dessin et ça, c’est pas top. 

Si tu souhaites bosser avec ce type de matériel, il va d’abord falloir que tu appliques la couleur, que tu fasses tes dégradés et seulement en dernier que tu repasses tes lignes aux feutres, pour éviter ce problème de dépôt. 

Je sais que pas mal d’artistes en aquarelle font ça, personnellement j’aime pas du tout, j’ai besoin d’avoir les lignes pour visualiser mon dessin. 

Du coup, c’est pour moi un gros point négatif, après globalement, en traditionnel y’a quasiment toujours un peu de dépôt de couleurs, mais la…

… ça m’a particulièrement choqué. 

Bref, maintenant parlons de l’utilisation de ce crayon aquarellable Supracolor, est-ce que ça se travaille bien ? Est-ce que les couleurs sont belles? 

L’utilisation du Supracolor II

Les défauts à l’utilisation 

Concernant l’utilisation, il y a du bon et il y a du mauvais. 

Commençons par les mauvais points pour changer. 

Ce qui me pose le plus de problème, hormis le dépôt dont on vient de parler, c’est qu’une fois que la couleur sèche, étant donné qu’on ajoute de l’eau, le résultat est beaucoup plus dilué et fade que ce qui était annoncé après l’application de la couleur. 

Est-ce que c’est grave ? 

Non, pas vraiment. 

En réalité, ça donne un côté plus pastel à ton dessin.

Si tu me suis sur Youtube ou sur ce site, tu sais que j’aime bien les couleurs qui tabassent (voir la photo en dessous du test de l’encre écoline).

Avec les crayons de couleurs Supracolor II, ça n’était clairement pas le cas. 

Par contre, les couleurs deviennent plus pastel, ce qui donne un côté très fin et raffiné à ton image. Ce qui peut être très intéressant si tu disposes d’une palette entière de couleur. 

Donc voilà, je le place quand même dans le négatif par rapport à mes standards habituels. 

Un autre point qui m’a posé problème à l’utilisation c’est la sensation de faire deux fois la même chose. 

Je m’explique, avec un crayon aquarellable, ce qu’il se passe, c’est que tu appliques d’abord la couleur avec ton crayon et ensuite tu repasses une seconde fois pour appliquer l’eau afin de donner ce côté aquarellé. 

J’ai vraiment eu l’impression de faire deux fois la même chose, au même titre que les feutres aquarellables ecoline dont j’ai fait le test sur ce site.

Les bons côtés à l’utilisation

Sinon maintenant parlons des bons côtés à l’utilisation. 

Le premier bon côté, c’est que les couleurs se dégradent très facilement.

Les pigments se réactivent bien, mais trop facilement, ce qui permet, si tu te débrouilles bien, de garder le côté trait de crayon de couleurs tout en ayant le dégradé de l’aquarelle. 

Bien que ce soit des fois un peu compliqué de doser la bonne quantité d’eau, l’utilisation globale est assez agréable

Comme dit plus haut le contrôle que l’on as sur la pigmentation est top, on peut aller d’un très clair à un très saturée si l’on appuie fortement sur la pointe. Ce qui s’inscrit très bien dans ce côté raffiné du crayon. 

J’ai également apprécié le fait d’avoir deux médiums en un, à savoir crayon de couleur et aquarelle en même temps, ce qui permets de faire un dessin en mix media. 

Conclusion 

Pour conclure, c’était un matos assez fun à utiliser, très loin de ce dont j’ai l’habitude de me servir. 

Je pense qu’il y a moyen de faire des choses très sympathique en jouant sur les différentes textures crayon de couleur et aquarelle, et peut être même d’autres médiums. 

Personnellement je vais rester sur ma bonne vieille aquarelle (question de facilité), mais j’ai vraiment apprécié la finesse de ce produit.

Honnêtement, ça ne me gênerai pas trop d’acheter une boite de 50 ou 60 couleurs pour voir ce qu’il est possible de faire en s’y intéressant de plus près, mais pas pour l’instant je manque de temps et de place. 

Sur ce, voilà qui conclut ce test des crayons de couleurs aquarellables de la marque Caran d’Ache!

On se retrouve dans le prochain article ou la prochaine vidéo.

La bise, prenez soin de vous!

Les articles qui peuvent également t'intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.