fbpx

Aujourd’hui on va parler d’un sujet qui divise beaucoup dans la communauté artistique.

Y’a des sujets comme ça chez les artistes qui rendent les gens désagréables.

Je pense notamment aux personnes qui ont le culot de dire qu’un ‘vrai artiste’ ne doit pas prendre de références et doit tout faire de tête. 

Il y a également ceux qui pensent (et crient sur tous les toits) que le dessin digital n’est pas réellement du dessin etc…

Et il y en a un qui énerve encore plus les gens, ça les rend vraiment dingue, c’est le tracing

Alors le tracing c’est le terme anglais pour désigner le décalquage, le fait de décalquer, des dessins, des photos, des motifs…

Eheh, je sens la rage monter parce que je ne vais pas avoir un avis très populaire sur ce sujet, je pense.

Donc ce qu’on va essayer de faire dans cet article, c’est de répondre à la question suivante : Est-ce que décalquer c’est une bonne idée ou pas d’un point de vue artistique? 

Et si oui, comment bien utiliser cette technique, cet outil, pour éviter de tomber dans des dérives problématiques dont on va parler plus bas. 

Si tu le souhaites, tu peux retrouver cet article en format vidéo ici : CLIQUE

Le tracing, c’est quoi au juste?

Utilisation du décalquage suivant les milieux 

Bon, je vais pas te faire un cours extensif sur comment décalquer.

je pense que tout le monde sait ce que c’est que de décalquer, vous êtes pas débile quoi. 

Passons donc très rapidement sur ce sujet car ce n’est pas ce qui nous intéresse aujourd’hui. 

Ce n’est pas un tuto ;).

Globalement, ce n’est pas une technique que j’ai vu trop utilisée dans le manga ou l’illustration en générale. 

C’est une technique que j’ai découvert dans le milieu du tatouage. 

Les tatoueurs utilisent beaucoup cette technique pour la préparation des tatouages et faire leurs compositions, surtout quand elles sont complexes. 

Et plus récemment, en me renseignant sur l’animation 2D, j’ai appris que c’était une technique très répandue dans ce domaine comme l’illustre la vidéo Sheila Graber : 

>> LA VIDEO

Elle utilise la technique dont on va parler au début de la vidéo, mais elle montre également le processus entier pour animer.

Très intéressant. 

Les outils nécessaire pour se servir du décalquage dans tes dessins

Pour décalquer tu as besoin de deux outils principaux:  une tablette lumineuse et une imprimante. 

Voici celle que j’utilise : 

Pour plus d’infos sur la tablette voici le lien : https://amzn.to/3goWuy1 

Il te faudra également une imprimante pour pouvoir imprimer les anciens dessins que tu auras scanné ou fait en digital. 

Bien entendu, l’imprimante tu n’es pas obligé, mais c’est pas mal si tu souhaites changer la taille de tes dessins pour les adapter à ta nouvelle composition. 

Après, précisons ici que tu ne réimprime pas les dessins à chaque fois. 

Perso, ce que je fais c’est que j’ai une pochette dans laquelle je garde tous mes dessins de bases, que je réutilise au besoin. 

Une sorte de banque d’images.

Mais dis… Comment ça marche en fait?

Et donc, pour te montrer comment ça marche, c’est très simple. 

  1. Tu imprimes ton motif et tu découpes le surplus de papier.


    (image de Nicki Shinow : son Unsplash)
  2. Tu passes sur ta tablette lumineuse en superposant deux feuilles.

    La lumière va créer un effet de transparence ce qui va te permettre de décalquer.
  1. Tu as juste à faire tous les contours souhaités et le tour est joué.


Cela te donne au final une copie de ton dessin original. 

Maintenant que je t’ai montré comment faire, tu te doutes bien qu’il y a des avantages énormes à utiliser une telle technique. 

Les avantages de décalquer

Le gain de temps

Le premier avantage de cette technique, c’est le gain de temps. 

C’est d’ailleurs une des raisons principales pour laquelle cette technique est utilisée. 

Il faut quand même bien se dire qu’on enlève toute la partie croquis du dessin.

Donc on ne perd pas de temps à placer les éléments du dessin au bon endroit, à chercher les bonnes proportions ect… 

Ce qui peut représenter une économie de 20% du temps de dessin, sur des illustrations complexes ce n’est pas négligeable.

Un rendu ultra réaliste sans effort

Le deuxième avantage c’est d’avoir un rendu réaliste, disons, sans effort. 

Quand tu es comme moi et que le réalisme c’est pas trop ta came, et bien décalquer peut être très pratique pour donner du réalisme à ton illustration. 

Parce qu’après tout, il n’y a rien de plus réaliste que la réalité.

Et là, je pense que certains doivent grincer des dents derrière leur écrans.

Et probablement gueuler en disant : “mais en quoi c’est un avantage mec? Tu obtiens un bon résultat sans fournir aucun effort. 

Autant te dire que tu ne progresses pas sur le plan artistique!” 

Et… c’est plutôt vrai, mais on va revenir dessus dans la partie juste après, sur les inconvénients de cette technique. 

Donc maintenant laisse moi t’expliquer pourquoi je considère que le fait que ça ne demande pas d’effort soit un avantage ici. 

On a tous un temps et une attention qui est limité, je pense que je ne t’apprends rien la. 

Et contrairement à ce que semblent penser une bonne partie des gens, créer est une tâche qui est extrêmement exigeante cognitivement. 

Donc quand tu as conscience de ces deux éléments, pourquoi faire compliqué? Pourquoi te rendre la tâche encore plus dure qu’elle ne l’ai déjà? 

Il faut bien se dire une chose : toutes les choses tâches que tu auras simplifiées seront autant de temps et d’attention que tu pourras réutiliser ailleurs dans ton processus de création. 

Comme par exemple :  travailler sur des compositions plus complexes ou inattendues. 

Travailler avec de la texture, avec du matos qui aura un rendu différent ou plus simplement avoir plus de temps pour créer des œuvres différentes. 

Donc pour toutes ces raisons, je pense profondément que c’est un avantage de pouvoir avoir un très bon rendu sans avoir à fournir un effort considérable en retour. 

Décalquer apporte de la cohérence visuelle à ton illustration

Ensuite, le troisième avantage de cette technique, c’est la cohérence visuelle.

Quand je parle de cohérence visuelle, je pense notamment aux motifs, ou aux éléments qui sont répétitifs sur les dessins. 

Par exemple, les motifs sur un kimono.

Les faire en utilisant cette technique amène une vraie cohérence visuelle car les motifs ne sont pas juste ressemblant, ce sont des copies conformes. 

Une très bonne base de travail : Décalquer c’est ouvrir la porte à la créativité

Et enfin, dernier avantage, c’est que ça permet d’avoir une très bonne base de travail

Notamment en te permettant de mixer des éléments auxquels tu aurais peut-être pas pensé autrement, peut-être parce que tu ne sais pas dessiner ces éléments, ou que ça ne t’étais juste pas venu à l’esprit. 

Ce qui peut t’amener une touche de créativité supplémentaire, et ça, ça ne se refuse pas ;). 

Mais tout n’est pas rose aux pays du tracing et y’a des inconvénients à cette technique, et pas des moindres non plus. 

Les inconvénients de décalquer

Le dessin est une version déformée de la réalité

Le premier inconvénient va peut être te surprendre mais c’est que le tracing dessert une des caractéristique fondamentale du dessin, qui est que le dessin est une représentation déformée de la réalité. 

Et souvent ce qui se passe quand on décalque avec cette technique, c’est que certaines parties paraissent bizarres.

En décalquant la réalité, on ne tient pas compte du fait que le dessin est une version idéalisée de la réalité. 

C’est pour ça que la nourriture en dessin à toujours l’air plus vibrante, plus dégoulinante.

Le dessin permet de jouer sur certaines caractéristiques, comme la saturation des couleurs ou la texture. 

Le tracing lui ne permets pas ça, ce qui peut amener à avoir des dessins moins impactant car ils sont trop photoréalistes.

Et si tu n’as pas une base en dessin suffisamment solide, tu risques de ne pas t’en rendre compte, ce qui va réduire drastiquement la qualité de ton illustration.  

Ce point nous amène sur le deuxième inconvénient de cette technique.

Décalquer ne te fera pas progresser en dessin

Soyons cash et honnête ici: décalquer ça ne te fait pas progresser en dessin. 

C’est le plus gros argument des détracteurs de cette technique et il faut reconnaître que c’est vrai. 

Juste avant je te disais que tu n’avais pas d’effort à fournir lorsque tu décalques ce qui te permet d’économiser des forces cognitives. 

Par contre quand tu as un niveau de dessin débutant ou semi-pro et qu’il te reste encore des bases à bien solidifier, tu as besoin de faire cet effort intellectuel pour progresser. 

Et bien entendu, décalquer ne permet pas de faire cet effort, étant donné que tu ne prends pas le temps de destructurer correctement l’élément en question. 

Après faut pas être nazillon non plus. 

Si tu as juste un élément spécifique pour une commande d’un client et que ça te prendrais 20h de taff pour maîtriser cet élément, ça vaut peut être pas le coup de te pencher dessus. (Dans le respect des droits d’auteurs.)

Mais si c’est une demande qui revient souvent, alors la, ça peut valoir le coup.

Donc voilà, tu es prévenu sur le fait que de décalquer ne te fera pas progresser en dessin.

Ce qui veut dire que sur le long terme, tu perds du temps sur le plan artistique étant donné que tu cesses de t’améliorer et que tu finis par stagner. 

Si jamais tu ne sais pas exactement quoi comprendre par les “bases de dessin” j’en ai fait un article complet que tu peux retrouver ici : CLIQUE

La problématique des droits d’auteurs

Et le dernier inconvénient, qui n’est pas des moindres, c’est la problématique des droits d’auteurs. 

Autant te dire que quand tu décalques une image, ça peut vite devenir la merde. 

Si c’est pour un usage personnel, tu vois tu t’en fout, ça fais aucun mal. 

Par contre, si tu commences à vendre tes dessins, dans ces cas là ne décalque pas. 

Parce que c’est du vol pur et dur. 

Autant les compagnies qui détiennent les droits d’auteurs sont assez laxiste sur les fan art, autant sur la copie ça ne passe pas. 

Et ça passe de moins en moins avec les algorithmes qui deviennent très performant pour détecter les vols, avec google image ou d’autres logiciels. 

Donc voilà, si tu fais une illustration dans le but d’en retirer de l’argent, je te déconseille très fortement de décalquer des personnages pour lesquels tu n’as pas les droits. 

Par contre tu peux utiliser le tracing avec tes propres dessins pour enrichir tes illustrations. 

Attends je te montre. 

Comme tu peux le voir sur ce dessin, j’ai réutiliser mes tests d’œillets, que j’ai incrusté dans une autre illustration afin de lui donner de la profondeur et de la texture. 

Et d’ailleurs, petit instant promo

J’ai réalisé une formation sur les fleurs japonaises qui dure plus de 2h30, dans laquelle tu apprends à dessiner la pivoine, le chrysanthème, le lotus, l’oeillet et la fleur de cerisier. 

C’est une formation qui est accessible à tout le monde gratuitement, tu peux la retrouver au lien suivant : CLIQUE

Pour la recevoir, rien de plus simple, il te suffira juste de rentrer ton mail en bas de la page et elle te sera envoyée directement dans ta boite mail. 

Conclusion – Comment bien utiliser cet outil qu’est le décalquage?

C’est l’heure de conclure cet article, et je vais le faire rapidement en te donnant 2, 3 petits conseils sur comment bien utiliser le décalquage dans ton processus de dessin. 

Mon premier conseil c’est de l’utiliser avec des motifs que tu maîtrises déjà, ou des dessins que tu ne referas probablement jamais. 

Comme par exemple un bâtiment spécifique dans une seule case de manga qu’on ne verra qu’une seule fois, autant ne pas se faire chier et le décalquer. 

Ensuite, mon second conseil, si tu souhaites faire des dessins à but lucratif c’est de t’assurer d’avoir le droit sur les images, soit en utilisant ta propre banque d’images ou en utilisant des photos libres de droits. 

Et le dernier conseil, c’est bien évidemment d’utiliser cet outil pour t’amuser et t’en servir pour pousser ton art un peu plus loin.

En détourant seulement certains éléments de photos et en mixant des éléments inattendus ensemble. 

Je te jure que c’est une pratique assez marrante à faire et ça peut donner un peu de fraîcheur à ton style graphique. 

Et voilà, c’est fini. 

La Bise.

Miennu.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *